Profil ingénieur : Parcours d’un ingénieur en intelligence artificielle

Il ne vous aura pas échappé que les géants de la tech ont entamé une course à l’Intelligence Artificielle (IA) : smartphones à reconnaissance faciale, assistants vocaux, véhicules autonomes, robotique… les usages ne manquent pas. L’ingénieur en intelligence artificielle a pour rôle la conception de machines et de programmes informatiques capables de raisonner comme un être humain, et qui peuvent répondre à des problèmes complexes.

Les recherches dans ce domaine sont, en général, longues et fastidieuses et ce métier demande énormément de compétences et de savoir.  La réponse que l’ingénieur doit la plupart du temps apporter est celle de comprendre et analyser le fonctionnement du cerveau humain sur un problème donné et doit donc apporter, par le biais de programmes informatiques, la réponse la plus proche possible de ce dernier.  

Les compétences nécessaires à l’exercice du métier

Un ingénieur en IA possède sans doute des compétences et connaissances techniques irréprochables mais aussi un très bon esprit d’équipe, notamment pour mener à bien ses projets et faire appel à des experts externes.Il doit être quelqu’un de très rigoureux car le métier fait appel à des objectifs élevés et il doit également sans cesse se remettre en question sur son travail. Il doit être aussi quelqu’un de tenace, pour répondre aux exigences de ce métier.

L’ingénieur est sensé avoir de bonnes capacités relationnelles, en effet, lorsqu’il lui faut construire un système expert, l’ingénieur en intelligence artificielle doit interroger l’expert et formaliser son savoir. Il lui faut donc aider cette personne à tout dire, même si son savoir n’est pas toujours académique. Des compétences humaines et en communication seront ainsi de grande utilité pour l’ingénieur en Intelligence Artificielle.

 Moins de 10 000 profils au monde capables de faire de la recherche IA de niveau

En termes des connaissance techniques, un ingénieur en intelligence artificielle doit avoir de hautes compétences telle que la maîtrise des systèmes automatisés, la maîtrise les langages de programmation, la capacité à résoudre des problèmes complexes en matière d’intelligence artificielle (dédoublonnage de fichiers, outil de fouilleet d’analyse de textes, compréhension du langage naturel, etc.) et participer plus particulièrement à des projets d’applications en informatique de gestion ou en informatique scientifique.

Malheureusement, ou heureusement pour ceux qui ont fait ce choix de carrière, les profils en IA sont encore très rares pour l’instant, et donc très recherchés au niveau mondial. Ceci peut s’expliquer par l’âge très jeune encore de cette nouvelle technologie, et par le retard pris par les universités et écoles publiques ou privée à proposer des formations de qualité dans ce domaine.

Quelle formation pour devenir ingénieur en intelligence artificielle ?

Il faut au minimum un diplôme de niveau bac+5 pour accéder au métier d’Ingénieur en IA. Certaines écoles d’Ingénieurs (ENSIAS : Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et d’Analyse des Systèmes ; EMI : Ecole Mohammadia d’Ingénierie, etc. ) proposent des diplômes en informatique et en management des systèmes, qui s’intègrent dans le champ de l’intelligence artificielle. Il existe également des formations universitaires et qui permettent d’accéder à ce métier (un doctorat par exemple après le cycle ingénieur, ou bien un master en ingénierie artificielle des objets à l’Ecole Hassania des travaux publiques.). Encore mieux, il existe aujourd’hui des écoles privées qui offrent des parcours très techniques et spécialisés directement dans l’intelligence artificielle, grâce à la capacité de ces établissements à adapter rapidement leur offre de formation en phase avec les besoins du marché de travail, à l’instar de EUROMED. D’autres présentent une offre encore plus intéressante, combinant un parcours technique très poussée, renforcée par une dimension humaine et managériale.Un élément de différenciation majeure sur le marché du travail !C’est le cas du parcours Bac+5 Ingénierie informatique de HEM, qui propose la spécialité ‘’Intelligence Artificielle’’ entre autres (Développement Web et mobile ; Réseaux & Cloud – Computing ; Digital Business & Big Data).

Carrière et promotion 

 L’ingénieur en intelligence artificielle débute très souvent par des emplois techniques, il est intégré généralement dans des cellules de recherche puis évolue vers des fonctions d’encadrement. Après quelques années d’expérience, il peut devenir chef de projet.

Les projets 100% intelligence artificielle sont devenus très rares. Selon le type de projet, l’ingénieur en intelligence artificielle travaille en équipe avec des statisticiens, des automaticiens, des psychologues, des ergonomes…

Le salaire d’un Ingénieur en Intelligence Artificielle va varier en fonction du secteur d’activité de l’entreprise tout d’abord, du projet qu’il traite ensuite, mais également de l’expérience de l’Ingénieur dans le domaine de l’IA.

Enfin, l’intelligence artificielle a de belles années devant elle. Elle ne cesse de séduire et d’attirer étonnement et fascination partout dans le monde. Heureusement pour nous, le Maroc fait partie des premières nations à avoir pris le train de l’innovation technologique et propose déjà plusieurs formations dans ce domaine.  A ce rythme, qui sait, le Maroc pourra avoir ses propres centres de recherche dans l’intelligence artificielle aux côtés des nations leaders de l’IA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *