L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Quand l’ingénieur devient Marketeur…

Les professionnels du marketing et les ingénieurs ont pendant longtemps tracé leurs chemins respectifs sans jamais se rencontrer. La nécessité de comprendre les attentes du client au-delà du cahier des charges techniques, positionner une solution, analyser un marché, renforcer notre relation client, développer une stratégie de marque et renforcer la notoriété d’une offre… Autant de préoccupations désormais partagées avec les départements techniques voire pleinement assumées par les ingénieurs.

Ingénierie VS Marketing

Les ingénieurs intègrent la méthodologie du marketing (la culture client), tandis que les professionnels du marketing sont confrontés au quotidien aux technologies (MarTech).La fonction des professionnels du marketing était dévalorisée dans l’esprit des gens. Et puis les choses ont évolué. Nous sommes progressivement passés d’une culture centrée produit à une culture centrée client. Le marketing est devenu la pierre angulaire de la diffusion d’une culture client au sein des entreprises.

De son côté, l’ingénieur a longtemps traîné la réputation d’un être relativement asocial, peu communiquant, froid et solitaire, travaillant tout seul dans son coin, éloigné des enjeux business. L’ingénieur était la figure centrale de l’entreprise,la fonction cadre illustrant le mieux l’utilité sociale de l’entreprise : la conception de nouveaux produits. C’est de cela dont témoigne l’émergence du métier d’ingénieur marketing !

L’émergence des profils ingénieur-marketeur et type de formation 

Parmi les raisons qui renforcent l’émergence de ces nouveaux profils, on trouve initialement la formation des ingénieurs qui commence à prendre en considération les pratiques du management et du marketing en particulier, un nouveau volet que les écoles d’ingénierie suivent ces dernières années, en intégrant des modules de marketing, finance, gestion et économie, communications, développement personnel, … (l’exemple des écoles EMI, Mines Rabat, INPT, INSEA…). Cette ouverture à de nouvelles méthodes et approches enrichit considérablement le profil des ingénieurs qui disposent d’outils permettant non seulement de travailler efficacement mais également de « vendre » et de promouvoir leurs réalisations. Pour d’autres étudiants qui choisissent de prolonger leurs études, Il s’agit d’un accélérateur de carrière leur évitant le parcours balisé reposant traditionnellement sur des missions très techniques les premières années pour endosser progressivement des fonctions managériales, budgétaires et commerciales.

Par ailleurs, les ingénieurs qui rejoignent des entreprises travaillant sur les marchés visant essentiellement le consommateur final (les profils en génie industriel ainsi que les profils ingénieur-économiste), ont un besoin impérieux de comprendre les stratégies marketing mises en place pour être en phase avec les orientations de marché et impulser des innovations auprès des équipes marketing.

L’idéal pour les recruteurs est de trouver des profils ayant à la fois reçu une formation solide en ingénierie, doublée de compétences en managementet en communication. Face à cette nouvelle offre de profils ingénieurs, le choix des entreprises se fera certes très rapidement ! Aujourd’hui, grâce à des écoles comme HEM Engineering School, cette troisième voie est désormais possible…

La technologie joue son rôle aussi en Marketing

Le développement de l’intérêt des ingénieurs pour le marketing, et inversement des marketers pour l’ingénierie s’explique en grande partie par le développement exponentiel des technologies marketing. Il est devenu indispensable que la technologie fasse partie du quotidien des marketeurs, pour une raison simple, qui est que le marketing évolue désormais dans un environnement fortement technologique.

Au cours de ces dernières années, la technologie est devenue omniprésente dans le marketing, on parle aujourd’hui du marketing digital, de la production de contenus et de l’achat d’espaces media. Il ne faut pas oublier que grâce à des profils d’ingénieurs en informatique et en programmation, le marketeur a enfin pu évaluer et mesurer son retour sur investissement comme jamais auparavant. Ceci n’aurait jamais été possible sans la collecte et l’analyse de la data sur le digital. Le tout, sans devoir dépenser des fortunes auprès de cabinet d’études après des campagnes de publicité à 07 chiffres et plus.

Niveau des salaires et évolution

Dans la majorité des enquêtes qui traitent de la gestion des ressources humaines, du moral des collaborateurs, ou des aspirations et projets de carrière des marocains, le salaire figure dans le top des éléments motivateurs. Une étude de rémunérations de l’année 2019 a été effectuée par le cabinet international Michael Page, annonce un salaire entre 12.000 et 18.000 DH le mois pour un ingénieur débutant. En étant sénior, son salaire augmente au plus à 22.000 DH. Tandis que les responsables et directeurs de production, des postes qui demandent des connaissances en management et marketing particulièrement en plus des compétences techniques, perçoivent plus de 24.000 DHà partir de 2 ans d’expérience en entreprise. Alléchant non ?

Il n’y a pas de doute, le marketer de demain sera ingénieur marketing ou ne sera pas. Et nous sommes déjà demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *