Le rôle de l’analyse des données dans la prise de décision managériale

Peu importe le domaine dans lequel on travaille, on sera forcément amené à un moment ou à un autre à assurer un rôle de manager si l’on aspire à une certaine évolution de carrière.

Cependant, un rôle de manager amène de grandes responsabilités et donc des décisions importantes à prendre au sujet du déroulement des projets et de la gestion de son équipe. Mais sur quelle base décider ?

Cette responsabilité peut paraître effrayante pour certains, alors que d’autres peuvent se sentir complétement perdus mais au final, il existe bien des moyens pour minimiser le risque d’erreur dans ses décisions et c’est ce que nous allons vous expliquer à travers cet article.

La prise de décision managériale, une mission complexe

Tout d’abord, il faut comprendre ce qui fait la complexité de la décision managériale et c’est le grand nombre de paramètres à prendre en compte.

En effet, l’intuition peut se montrer utile lors de la prise de décision mais on ne peut pas trancher dans une affaire importante sur un coup de tête. Afin de prendre une décision optimale et de minimiser son risque d’erreur, il est nécessaire de prendre en compte tout les facteurs internes et externes de l’entreprise.

Mais le problème qui se pose est que ces facteurs sont très nombreux au point où ça peut paraitre impossible de traiter toutes les informations, surtout à notre époque où un flux énorme de donnéescircule chaque jour.

Cependant, depuis quelques années, les entreprises ont recours de plus en plus à l’analyse de données dans leur prise de décision managériale, le tout dans un processus bien structuré.

La mise en place de dispositifs de collecte de données

Tout d’abord, il faudra s’assurer de collecter toutes les données qui pourront être utiles. Et pour ce faire, les entreprises doivent mettre enplace des systèmes et dispositifs de collecte de données bien précis.Par exemple si le manager d’un magasin veut suivre la performance de son service après vente, il ne peut pas se reposer uniquement sur les remontées d’informations aléatoires de ses employés. Il devra plutôt mettre en place une procédure de saisie d’information standardisée, constituant ainsi une réelle base de données sur laquelle il pourra se baser pour sa gestion.

De la donnée brute à l’information

Une fois les données brutes collectées dans une base de données, celles-ci ne sont encore que de simples chiffres ou indications qui ne veulent rien dire. Pour pouvoir en tirer avantage, il faudra qu’elles soient traitées et transformées en réelles informations exploitables. C’est là qu’on parle d’analyse de données.

L’intérêt d’un profil polyvalent

Cette relation directe entre l’analyse des données et la prise de décision managériale impose naturellement que les profils soient polyvalents, capables en même temps d’analyser les données relatives à leur travail et d’assurer une gestion sur cette base. Désormais, on ne fait plus la distinction entre un profil d’ingénieur data et un manager. Ce que l’entreprise cherche actuellement c’est un profil polyvalent, qui est à la fois manager ET ingénieur !

En somme, l’analyse de données représente un élément crucial au cœur de la prise de décision managériale, d’où l’intérêt d’un profil polyvalent capable de travailler en autonomie afin de collecter, traiter puis exploiter de la meilleure façon possible les différentes informations ressorties.

Cela vous intéresse ?Vous sentez qu’une carrière dans l’analyse des données vous attire particulièrement ? Vous pourrez entamer cette voie en optant pour un parcours bac+5 en ingénierie informatique accessible directement après le baccalauréat et choisissez la spécialité master Big Data, dans un établissement supérieur où vous apprendrez aussi les bases managériales et de communication, nécessaires pour se démarquer et se différencier sur le marché de l’emploi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *