Formation ingénieur : Vers l’ingénieur manager, voire entrepreneur ?

L’évolution du marché du travail continue et les exigences des recruteurs nécessitent un effort d’adaptation de la part des personnes souhaitant se démarquer par rapport aux autres candidats à la recherche d’emploi.  

Le profil d’ingénieur est notamment concerné par ces changements. Les ingénieurs travaillant dans des équipes ou des entreprises opérant dans différents secteurs, prennent de plus en plus conscience de l’importance de se diversifier et d’enrichir leur formation d’ingénieur avec des compétences managériales.  

Cette double compétence permet en fait à l’ingénieur d’exercer plus efficacement ses fonctions vu qu’il est amené de plus en plus à exercer une fonction de management au sein de l’entreprise. D’autre part, les compétences managériales lui seront également très utiles s’il souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat. 

A travers cet article, nous allons vous expliquer comment l’ingénieur est amené à exercer des fonctions managériales au sein de l’entreprise ou dans le cadre d’un propre projet, et comment l’intégration des soft skills dans les formations d’ingénieur lui permettent d’assurer cette fonction.  

La gestion des équipes  

En tant qu’ingénieur manager, vous serez amené à gérer des équipes, que ce soit dans le cadre du salariat ou de l’entrepreneuriat. Votre fonction consistera à fixer les objectifs, affecter les tâches aux membres de l’équipe, les motiver et les animer, chose qui nécessite un certain nombre de compétences organisationnelles et managériales. 

Cependant, la formation d’ingénieur traditionnelle reste dans une grande partie des instituts de formation, centrée sur les connaissances techniques et pratiques tout en négligeant l’aspect relationnel et communicationnel qui sont considérés comme la pierre angulaire du succès au sein d’une équipe, voir même dans le milieu de travail. 

Heureusement, certaines écoles supérieures d’ingénierie soucieuses de l’importance des soft skills chez les profils ingénieurs, commencent à intégrer les aspects du développement personnel dans leur programme de formation. Cela permettra non seulement de consolider la culture managériale des étudiants et de développer des compétences en communication, mais surtout de produire des ingénieurs ayant une personnalité affirmée, capables de travailler en équipes et d’occuper des postes de responsabilités, de vrais ingénieurs managers dont le monde a besoin ! 

L’organisation de l’activité et la gestion des projets  

Pour les ingénieurs souhaitant évoluer, grandir et prendre la responsabilité des grands projets, les soft skills représentent désormais autant d’importance que les autres savoir-faire. 

Peu importe le domaine où l’on opère, la gestion de projet implique d’avoir une capacité à organiser l’activité en planifiant et affectant les différentes tâches aux équipes concernées, puis en assurant un contrôle et suivi permanent. 

Pour ce faire, certaines compétences humaines et managériales comme le sens de l’organisation, la gestion de conflit, la réactivité, la flexibilité, la gestion du changement, le leadership, la confiance en soi et le sens de la communication se montrent indispensables à la réussite dans sa fonction, notamment pour l’ingénieur manager. Ceci est valable également pour toute personne souhaitant se lancer dans l’entrepreneuriat et créer sa propre entreprise. 

Cependant, on ne peut réellement apprendre à gérer efficacement des projets que par le biais de l’expérience. Pour cette raison, certaines écoles supérieures proposant une formation d’ingénieur intègrent dans leurs programmes la formation par le biais de projets, qui repose sur une production de l’étudiant dans un cadre individuel ou en groupe, que ce soit à l’école ou en entreprises. 

Certaines écoles proposent également des programmes d’accompagnement à l’entrepreneuriat visant à donner aux futurs ingénieurs l’occasion de développer un esprit entrepreneurial et à maîtriser les compétences managériales et les outils de gestion de projet. Ces programmes permettent d’offrir l’appui et l’accompagnement nécessaires à la réussite professionnelle des lauréats, s’ils souhaitent se lancer dans l’aventure et créer leurs propres projets.  

Pour conclure, la fonction d’ingénieur a indéniablement évolué durant ces dernières années pour intégrer également la dimension managériale. Il est donc devenu indispensable de mettre le point sur l’importance de faire le choix d’une école offrant une formation d’ingénieurs combinant savoir-faire technique, développement des soft skills des étudiants et aspect entrepreneurial, et ce, afin de valoriser les profils auprès des recruteurs et d’accroître les chances de ces futurs ingénieurs de réussir l’aventure entrepreneuriale si elle est visée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *