Les 10 métiers qui recrutent le plus après une formation en IT

Formation IT

C’est bien dans un élan de survie que la conjoncture mondiale actuelle, marquée par les effets de la pandémie Covid 19 entre autres, a poussé les entreprises à développer leurs activités commerciales sur le web, s’appuyant sur le recrutement de professionnels qui se distinguent par la maîtrise pointue des domaines liés au métiers de l’informatique et du digital.

De ce fait, les écoles supérieures se sont vues développer des formations spécifiques aux technologies de l’information, permettant aux étudiants de s’adapter à ce mouvement selon leur domaine de prédilection.

Ainsi, nous nous arrêterons ici sur les 10 métiers qui recrutent le plus après une formation en IT, afin de nous faire une idée sur leurs mission et compétences prérequises.

Ingénieur Développeur avancé 

L’Ingénieur Développeur avancé, aussi appelé Développeur full-stack, est l’un des métiers les plusconvoités auprès des start-ups en particulier, ne pouvant embaucher plusieurs développeurs à ce stade de leur existence.

Suite à sa formation en IT, ses missions diverses et variées lui exigent de s’adapter selon les besoins en back office comme en front end. Il peut donc être amené à établir l’architecture d’un site, se charger de l’expérience utilisateur, ou encore de l’intégration html par exemple.

Et de par cette diversification des tâches à laquelle il doit faire face, l’ingénieur développeur avancé est tenu d’une maîtrise irréprochable des plus récentes technologies ainsi que les principaux langages en termes de web et applications.

Ce métier nécessite donc un diplôme de second cycle (Master) en ingénierie informatique, permettant de maîtriser tous les outils et de développer toutes les compétences nécessaires pour ce faire.

Chef de Projet Digital 

Ce métier très répandu en entreprise, a pour mission de développer des solutions adaptées aux demandes des clients ou des utilisateurs internes. Un bon Chef de projet digital se distingue donc par son aptitude à mener à bien des projets informatiques, tout en respectant les coûts, le planning, les délais, le cahier des charges, ainsi que les contraintes techniques.

Ce métier des IT est généralement accessible après un Bac+5 en ingénierie, et environ 5 ans d’expérience professionnelle dans le domaine du développement, donnant ainsi plus de crédibilité au candidat.

1.   Ingénieur recherche & développement

Cet ingénieur en IT est tenu de mettre au point des solutions informatiques, allant de l’analyse des besoins jusqu’à la phase de test. Aussi appelé «Ingénieur Développement» ou «Ingénieur Support Technique», il est capable de concevoir, développer et mettre au point un projet  complet d’application informatique, que ce soit dans une société de services et d’ingénierie en informatique (SSII), ou dans le service informatique d’une grande structure.

Notons que ce métier qui reste accessible à partir d’un Bac+2 en ingénierie informatique, nécessite aussi une excellente maîtrise des outils, des langages de programmation et des systèmes d’exploitation, offrant ainsi des perspectives d’évolution comme analyste ou chef de projet.

2.   Data Analyst

Le Data Analyst, parfois appelé « Data Scientist », est tout simplement un haut responsable de la gestion et de l’analyse de données massives, plus connues sous le nom de Big Data. L’idée étant de croiser les données d’une entreprise, afin de détecter les informations les plus pertinentes à une prise de décision, de par la vision transverse d’un Data Analyst.

Ce métier peut être accessible après un Bac+4 ou un Bac+5 en informatique, management, statistique ou marketing. Toutefois, la demande croissante en entreprise a forcé la création de plusieurs nouveaux Masters allant dans le sens d’une maîtrise plus approfondie de ce poste.

Ingénieur Conception et Développement d’Application 

Ce spécialiste en technologie de l’information, souvent appelé Ingénieur DevOps, représente le chainon entre le développement et la production. Il s’agit ici d’une nouvelle culture et organisation d’entreprise qui se charge de l’automatisation complète de la mise en production d’une application, en réduisant dans la mesure du possible les interventions humaines afin d’accélérer les livraisons.

Il se doit notamment de connaitre les langages de production, les outils de construction, le scripting, les systèmes d’exploitation, ainsi que les outils de tests automatisés (QTP).

Ce spécialiste en IT est en général un développeur qui s’est intéressé aux aspects déploiement, ou ayant capitalisé sur le travail avec les équipes de développement, du fait du manque de formation initiale réservée à ce métier.

Développeur d’applications mobiles 

Un développeur d’applications mobiles réalise une application en s’appuyant sur un cahier des charges, grâce à ses connaissances pointilleuses en mathématique et en informatique, lui permettant ainsi de choisir les logiciels et codes adaptés pour ce faire. Ce spécialiste des IT effectue donc une veille constante afin de suivre les évolutions technologiques, d’où l’importance de sa curiosité et sa passion pour ce poste.

Ce métier est accessible suite à un Bac+5 en ingénierie informatique ou en informatique mobile, affiné par une bonne expérience professionnelle en IT.

Chef de Projet Business Intelligence :

Expert en informatique décisionnelle, le Chef de projet Business Intelligence aussi appelé Consultant Big Data, est chargé de collecter des données en vue de les transformer en informations et outils d’aide à la décision. Il est aussi tenu d’organiser des réunions et workshops avec les différents acteurs, afin de prendre en considération les besoins et contraintes de chacun, tout en estimant le coût du projet dans sa globalité et en définissant les choix techniques de sa mise en pratique, ainsi que les solutions de stockage au sein d’un modèle adapté.

En plus des nombreux outils informatiques et systèmes, le Chef de Projet Business Intelligence doit maîtriser la rédaction des spécifications techniques et montrer un intérêt marqué pour les secteurs de la banque, la finance ou encore l’assurance ; Un Bac+ 5 dans une école supérieure de commerce ou d’ingénierie étant nécessaire pour accéder à ce métier.  

Architecte Cloud Computing :

Cet ingénieur en Cloud Computing est tenu d’assurer la sécurisation des données sensibles dématérialisées, mais aussi l’optimisation des consommations d’énergie des Data Centers, l’architecture logiciel, ainsi que la gestion du Big Data. En tant que Chef de projet, il est responsable de la relation entreprise/client/fournisseur, et se distingue par un excellent niveau en informatique ainsi qu’une très bonne maîtrise des différents outils numériques.

Le spécialiste du Cloud Computing a un Bac+5 en ingénierie informatique et réseaux ou en Cloud Computing, comme il peut être issu d’une formation de Master en intelligence artificielle ou encore en Big Data.

Ingénieur en Intelligence Artificielle :

La recherche étant au cœur de son métier, l’ingénieur en IA élabore et suit des programmes informatiques capables de raisonner comme l’humain, répondant ainsi à des problèmes complexes. Ces programmes qui doivent être novateurs, permettent de décoder et d’analyser des données qu’aucun autre système informatique n’était capable de faire auparavant.

Inutile donc de rappeler l’importance de ses compétences et connaissances techniques poussées en informatique notamment, ainsi que sa force de proposition et son bon sens du relationnel lui permettant d’obtenir les bonnes consignes à l’élaboration de son programme.

Ce métier nécessite au minimum un Bac+5 en ingénierie informatique, en IA ou en une quelconque spécialité qui y est liée, tenant compte évidemment d’une expérience professionnelle pertinente dans ce sens. 

Architecte d’application mobile :

L’architecte d’application mobile se distingue du développeur mobile par l’étape de son intervention, le tenant d’effectuer un audit technique en premier lieu afin d’établir des conseils pertinents au Chef de Projet interne ou au client extérieur. Il est donc amené à créer et faire évoluer le schéma technique d’une application ou d’un site web après une phase de recherche garantissant l’efficacité des outils choisis, tout en prenant en considération les risques liés au cycle de vie des applications et des progiciels utilisés. La maîtrise des architectures des systèmes web est donc un«must» à côté des autres compétences informatiques inhérentes à ce domaine.

Ce métier qui exige un Bac+5 en ingénierie informatique ne peut strictement pas être accessible sans une expérience de 2 ans au minimum en production informatique.

Comme nous venons de le voir, les formations en IT ouvrent la voie à des métiers de plus en plus en vogue grâce à leur contribution intrinsèque au développement des infrastructures numériques, et des stratégies commerciales des entreprises sur le web, devenant alors indispensables à leur pérennité peu importe le domaine d’activité concerné, ou le contexte socio-économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *