Les 5 métiers d’ingénieurs qui ont de l’avenir au Maroc

Les 5 métiers d'ingénieur qui ont un avenir au Maroc

L’univers de l’ingénierie est un métier émergent qui offre de multiples possibilités dont l’attractivité dépasse le cadre professionnel. Il bénéficie d’une soif d’ouverture soudaine autour des connaissances, des acquis et de l’intelligence artificielle. Maintes techniques se poursuivent aujourd’hui dans divers domaines et connaissent des réussites satisfaisantes.

Parfaitement intégrés, absorbés par l’informatique ou par les logiciels, les débouchés sont croissants et se prolongent au sein des laboratoires. En quoi l’expansion du domaine d’ingénierie permet-elle d’accroitre des environnements décisifs et lucratifs ? En dépit des thèmes de recherche de l’ingénierie, comment converger vers un métier aux finalités très éloignées et prédictibles ? Un aperçu global autour des opportunités de ce secteur s’impose.

1. L’INGÉNIERIE EN RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT    

L’ingénierie recherche et innovation choisit de se confronter aux circonstances de la production, des procédés et du développement des nouveaux produits. Elle centre ses travaux sur un ensemble de dispositifs professionnels autour des concepts, méthodes et techniques permettant de réaliser, d’opérationnaliser et de modéliser les solutions évolutives de l’entreprise. Quelle que soit leur champ d’action, les ingénieurs recherche et développement font partie intégrante de la modification de l’activité de l’entreprise.

2. L’INGÉNIERIE INFORMATIQUE

C’est ce qu’affirment aussi bien nos interactions que notre contexte d’utilisation, l’informatique est le système de base qui fédère l’évolution d’une société de l’information vers une société de la communication. La contribution de l’ingénierie aux recherches des divers champs de l’informatique continue de se développer et indique un acteur majeur dont la fonction en entreprise diffère d’un chargé en maintenance, d’un concepteur et d’un développeur d’applications informatiques.

Un ingénieur informatique est désormais le type de génie qui engage plusieurs domaines de maîtrise, allant de l’intelligence artificielle, la robotique, le digital ou le numérique vers les réseaux et les télécommunications.    

3. L’INGÉNIERIE COMMERCIALE

Pilier fondateur du mouvement économique de nos sociétés, la fonction commerciale est le caractère qui puise son essence dans la connaissance et la stratégie de vente. Elle demande de bien négocier et de ménager les canaux de distribution. En cela, l’ingénieur commercial tend à mettre en place des actions de prospection, de suivi, d’identification et de rédaction des propositions commerciales qui pérennisent le développement des activités économiques.     

4. L’INGÉNIERIE EN ÉNERGIE

Le secteur de l’énergie connaît aujourd’hui une véritable évolution grâce aux nouvelles mesures environnementales qui poussent les acteurs de l’industrie et du bâtiment à revoir leur stratégie de consommation traditionnelle des énergies.  Ainsi, un besoin urgent d’ingénieur en énergie se laisse dessiner. De l’industrie du pétrole, de l’électricité, du gaz au nucléaire, les débouchés sont considérables !

Pour réussir, l’ingénieur en énergie doit se montrer efficace en proposant des solutions optimales dans un contexte énergétique. Ou encore, concevoir et mettre en place des outils cultivant davantage le comportement énergétique des bâtiments.

5. L’INGÉNIEUR DU GÉNIE CIVIL 

En continuité avec le domaine du bâtiment, et notamment les travaux publics, l’ingénieur du génie civil conçoit de multiples ouvrages utiles à la société (routes, ponts, tunnels, barrages, etc.). Également, il appréhende des aménagements liés à l’eau ou à l’énergie. Mais s’investit dans l’étude et la recherche autour des projets qui structurent les constructionsen établissant des calculs mathématiques, des mesures et en prenant en compte les conditions du terrain et des matériaux favorables.

En soi, les qualités requises pour devenir ingénieur en tout domaine confondu se réunissent autour de la culture, du savoir-faire, de la connaissance et d’une meilleure maîtrise du contexte socioéconomique. Il n’est plus à démontrer que le développement des filières d’ingénierie est reconnu comme un vecteur essentiel de l’évolution de nos sociétés. Partout, le potentiel d’ingénierie devient un facteur clé de compétitivité et un point pour relever de nouveaux défis.

De ce fait, nombreux sont les chemins qui mènent vers l’ingénierie : classes prépas scientifiques ou intégrer directement les écoles d’ingénierie proposant des classes prépa intégrées dans leur parcours Bac+5. Nous pouvons désormais choisir parfaitement la formation et la spécialité qui va de pair avec nos aspirations personnelles. Une appétence pour le dessin et les compositions architecturales ? La formation en génie civil serait appréciée. Parfaitement ouvert aux nouvelles technologies, au monde du numérique et de la robotique ? Le cursus informatique est le choix idéal. La liste demeure non exhaustive, posez-vous donc les bonnes questions afin d’y voir plus clair !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *