Tout savoir sur l’ingénieur en génie civil

Tout savoir sur l’ingénieur en génie civil

Rome ne s’est pas faite en un jour, comme disait le dicton.En réalité, il a fallu beaucoup de matières premières et d’outils, d’hommes et de volontés communes, mais aussi et surtout d’ingénieurs en génie civil pour concevoir,construire les édifices ainsi que les infrastructures et les ouvrages d’art essentiels au fil des siècles pour que la ville puisse dûment mériter le titre de « ville éternelle ».Il en va de soi pour tout groupement humain qui a historiquement connu une croissance ou un développement durable.Le socle sur lequel repose la naissance d’une civilisation a toujours été la construction d’un environnement propice à la vie en communauté, où l’homme ne serait pas constamment en état d’alerte à cause des menaces extérieures.

Ainsi, le métier d’ingénieur en génie civil, de par sa nature et son historique, a une contribution édifiante par rapport à l’amélioration de la vie en société.

Au détour de cet article, nous allons découvrir ensemble sa fiche de poste, le parcours requis pour pouvoir l’exercer et finalement les compétences et les aptitudes indispensables pour y exceller.

Commençons par présenter la fiche de son poste : l’ingénieur civil conçoit, exécute et gère les infrastructures urbaines ainsi que tout autre projet de construction.Généralement, ses travaux couvrent cinq domaines principaux : la structure, l’hydraulique, la mécanique des sols et fondations, le transport et l’environnement.Il s’engage ainsi par le biais de son expertise à répondre aux besoins sociaux tout en assurant la protection de l’environnement et la sécurité des citoyens.Ses réalisations sont facilement repérables, car il travaille sur différents projets ayant une grande importance, parmi lesquels nous pouvons citer : la conception des ponts, des routes ou d’aéroports, le développement des réseaux d’eau potable, la conception des centrales hydroélectriques et des barrages, la proposition de nouveaux matériaux, la participation au traitement des eaux usées, les bâtiments industriels, etc.

La formation professionnalisante d’un ingénieur en génie civil est accessible aux titulaires d’un baccalauréat scientifique essentiellement à travers deux voies, soit directement en post-Bac au niveau d’une école d’ingénierie, ou suite à la réussite d’un concours réservé aux candidats ayant validé au moins deux années préparatoires en CPGE, DUT, BTS, DEUG…

Le cursus académique d’un ingénieur en génie civil est à la fois riche, polyvalent et exigeant, dans le mesure où l’élève ingénieur est amené à maîtriser les fondamentaux des mathématiques, de la physique et du management, tout en concentrant son intérêt sur des modules ayant une application directe sur le domaine du bâtiment et des travaux publics, comme la modélisation, les systèmes énergétiques, le comportement des matériaux, la topographie, la construction… en plus des modules de développement personnel et professionnel visant à préparer des ingénieurs qualifiés pour le terrain, à travers l’enseignement des soft skills, langues ou encore les travaux pratiques, stages, missions et recherches.

Cependant, la formation universitaire demeure au bout du compte un moyen qui va standardiser la demande au niveau du marché de l’emploi.Si vous cherchez à dépasser le stade de la qualification et à atteindre l’expertise, la différenciation sera votre alliée.Pour cela, il est important pour un ingénieur en génie civil de savoir communiquer efficacement, travailler en équipe et être doté d’une intelligence émotionnelle hors pair, puisqu’il travaille en permanence avec des profils différents (ouvriers, architectes, etc.).

Plus sa culture dans le monde du management est approfondie, plus il pourra évoluer professionnellement. Il faut donc être curieux, avoir la soif d’apprendre, tout en demeurant organisé et pragmatique dans sa démarche.

En guise de conclusion, le métier d’ingénieur en génie civil est une profession noble qui existe depuis plusieurs siècles et qui a permis à l’homme de créer un environnement propice à sa prospérité.Son rang social, le statut dont il jouit, les avantages et le salaire sont généralement des raisons qui poussent beaucoup de jeunes à en faire un projet de carrière.

Toutefois, il faut garder en tête que c’est une mission qui vient avec de lourdes responsabilités et qui requiert une précision irréprochable dans sa pratique, en plus d’un dévouement à la fois physique et intellectuel pour son métier au quotidien.Nous vous invitons donc à aller au-delà des éléments superficiels et de bien mener vos recherches avant de décider de vous investir dans ce parcours où il est très difficile, voire quasiment impossible, de réussir si vous n’êtes pas animé de la passion du métier et de sa plus-value dans l’amélioration de la vie de votre communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *