Qu’est-ce qu’un double diplôme ingénieur manager ?

Qu’est ce qu’un double diplôme ingénieur manager 

Rationalisation, révolution industrielle, progrès technique et essor des technologies de l’information, mais aussi réorganisation constante des méthodes de production et de gestion des ressources… le management et les sciences d’ingénierie sont désormais indissociables. Aujourd’hui, la réalité économique impose la convergence des deux disciplines en une seule.

On assiste, de ce fait, depuis quelques années à la genèse d’un nouveau domaine qui emprunte aux aspects techniques, au commerce et à la gestion. On parle alors du double diplôme ingénieur-manager.

Dans ce qui suit, nous essayerons de vous présenter les atouts qui font l’importance de ce cursus, faire un survol du contenu pédagogique de ce dernier et vous révéler les compétences et aptitudes dont il faut se doter pour réussir votre carrière d’ingénieur manager.

Pourquoi être un ingénieur-manager ?

Un profil à double compétences, c’est le désir de tout recruteur. Les entreprises aujourd’hui capitalisent sur « l’humain » qui constitue sa ressource la plus précieuse.Ainsi, le collaborateur dépasse le niveau technique lié à l’invention des solutions pour des problématiques complexes, à celui d’avoir une vision globale compatible à la mission et aux valeurs de l’entreprise. Un ingénieur manager doit donc avoir une aisance relationnelle face à un client ainsi que le pouvoir de piloter une équipe.

D’autre part, ce double diplôme offre un grand potentiel concernant le développement de carrière. Déjà, par définition, un ingénieur manager est à la fois un concepteur d’équipement et un gestionnaire de projets. Dès lors, il peut facilement grimper les échelons et atteindre le haut de la hiérarchie. Au début de carrière, le collaborateur joue le rôle d’un expert technique. Pourtant, au fil du temps, les responsabilités budgétaires, stratégiques de leadership deviennent un quotidien. À ce stade, devenir un membre du comité de direction est très fréquent.

 On retrouve même des ingénieurs managers qui optent pour les activités non techniques, car, paradoxalement, la rémunération qui leur est offerte est bien meilleure. Ceci est également vrai pour les experts que les débutants.

Quel cursus faut-il suivre ?

Cette formation est aujourd’hui très accessible. La majorité des grandes écoles d’ingénierie offrent ce double diplôme. Il s’agit d’un BAC+5, soit l’école assure les deux enseignements, soit elle noue un partenariat avec une grande école de commerce. La formation porte sur l’ensemble du cursus d’ingénieur et ses spécialisations, en parallèle avec de la communication interne et externe, des ressources humaines du management et du marketing.

Quelques écoles pionnières ont inclus l’aspect management et soft skills dans leur parcours d’ingénierie et ce, pour donner naissance à des ingénieurs bons techniquement, bons communicants et bons en gestion de projets ! C’est le cas au Maroc pour HEM Engineering School qui propose un programme Bac+5 d’excellence en Ingénierie Informatique, ouvert aux bacheliers scientifiques et formant au Développement Web et Mobile ; Réseaux et Cloud Computing ; Digital Business & Big Data et Intelligence Artificielle.

ingénieur manager 

Les ingénieurs déjà en poste peuvent aussi avoir cette opportunité par le biais des masters spécialisés. Ils peuvent développer leurs compétences managériales tout en préservant leur poste. Ceci dit, la plupart des entreprises encouragent leurs ingénieurs à faire ce choix en leur offrant des plans de formation de ce genre. Les grandes firmes peuvent même financer un MBA en faveur de leurs ingénieurs.

Quelles compétences et aptitudes pour exceller ?

Un ingénieur de formation de base développe une « vision cartésienne » de son environnement.Dans la même perspective, la première compétence dont un ingénieur manager doit faire preuve consiste à rendre cette vision modulable, en adoptant un nouveau point de vue caractérisé par l’empathie qui fait l’excellence managériale.Ainsi, il est amené à être doté de compétences humaines dont nous pouvons citer le coaching et l’accompagnement ainsi que toutes les aptitudes indissociables, à savoir l’écoute active, la gestion de conflit, la compassion, la motivation de l’équipe, etc.

Il doit également conserver ses atouts liés à la réflexion structurée et logique afin d’être capable de résoudre les problèmes analytiquement, mais aussi de manière créative quand il le faut.Car après tout, dans le cadre d’une standardisation des compétences et acquis des ingénieurs managers, c’est l’innovation qui est la clé de distinction et de différenciation entre les profils.

La maîtrise des langues étrangères est aussi fortement recommandée.En l’occurrence,l’anglais, l’allemand et l’espagnol des affaires sont un vrai avantage sur le marché de travail, car ils permettent à l’ingénieur manager de casser la barrière culturelle et pouvoir communiquer avec ses collègues ou clients.

Le double diplôme ingénieur manager est une nouveauté qui est très demandée au niveau du marché du travail.La frontière entre les deux disciplines s’étant estompée, se contenter d’une expertise technique n’est plus suffisant pour gravir les échelons du monde professionnel rapidement.Dans le but de faire face à l’intense concurrence inter-secteurs et aux mutations processuelles, les entreprises cherchent des profils multi-casquettes même pour les cursus les plus spécialisés, d’où l’intérêt de ce cursus qui présente de nombreux avantages pour les jeunes lauréats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *